Les bonnes pratiques d’utilisation de Roundup® INNOV

Roundup® INNOV - recommandations

• Volume d’eau recommandé de 100 à 200 l/ha.
• Traiter sur des mauvaises herbes saines en conditions de végétation poussante, en absence de menace de pluie, de forte rosée et en dehors des périodes de gel. 
• Eviter les applications aux heures chaudes de la journée et traiter par temps calme (absence de vent).
• Remplissage du pulvérisateur : remplir la cuve aux 2/3. Ajouter progressivement le produit en maintenant l’agitation. Puis compléter le volume d’eau.
• Respecter la réglementation en vigueur.

Traiter au bon moment.
La période de traitement dépend du type d’adventice

 

 

Sur annuelles et bisannuelles, il est possible d’ajuster la dose en traitant à un stade jeune :
- Avant tallage pour les graminées.
- Jusqu’au stade trois feuilles pour les dicotylédones.
 
Sur ronce ou autre végétation ligneuse, traiter de préférence à l’automne en période de sève descendante 
(veiller à ne pas les couper dans les quatre mois qui suivent le traitement).
 
Selon l’avis au journal officiel du 8 octobre 2004 :
• En Grande Culture : ne pas dépasser la quantité maximale annuelle de 2880 g m.a/ha/an (m.a : matière active).
• En vigne : ne pas dépasser la quantité maximale annuelle de 2200 g m.a./ha/an (m.a : matière active).
• En arboriculture fruitière : ne pas dépasser la quantité maximale annuelle de 2200 g m.a./ha/an et 3 applications/an.

Traiter à la bonne dose

L'efficacité du glyphosate, matière active de Roundup, est influencée par de nombreux facteurs extérieurs : 
- les conditions climatiques avant et pendant l’application (température et surtout hygrométrie),
- la nature et le stade des adventices,
- la qualité de la pulvérisation,
- le respect de la dose.
 
Pour obtenir le maximum d’efficacité de Roundup, il est impératif de bien suivre les recommandations mentionnées sur l’étiquette. Attention au sous-dosage, qui peut entraîner un décrochage brutal de l’efficacité, notamment si les autres facteurs influant sur l’efficacité ne sont pas respectés.

1. Se protéger

Employer les Equipements de Protection Individuelle adéquats (EPI).
Pour préparer la bouillie, l’applicateur doit se protéger.
Les équipements de protection individuelle sont indispensables : combinaison de protection de type cat3, masque, lunettes, gants et bottes. Ces recommandations ne sont valables que pour les produits Monsanto de marque Roundup®. En cas de mélange de deux produits ou plus, l’operateur doit utiliser la protection maximale donnée pour chaque produit. Des recommandations de mélanges avec les produits de marque Roundup® ne peuvent être communiqués. Toujours lire attentivement l’étiquette afin de s’assurer qu’il n’existe pas de recommandation supplémentaire.

2. Raisonner l’emploi: usages, doses et facteurs favorisant une meilleure efficacité

Respecter les usages homologués et adapter la juste dose au type d’adventice et à son stade

• Stade des mauvaises herbes
L’efficacité de Roundup® INNOV est très dépendante du stade de la mauvaise herbe. Veillez à bien identifier ce stade avant toute application. Cette recommandation est particulièrement importante dans les cas suivants :
- les vivaces qui doivent être traitées à des stades développés au moment de la floraison,
- pour les mauvaises herbes particulièrement difficiles comme les repousses de colza qui seront beaucoup plus facilement contrôlées avant le stade 4 feuilles.

Les facteurs favorisant une meilleure efficacité

• Les conditions climatiques
L’efficacité peut être influencée par l’hygrométrie, la température et l’humidité :
- Traiter lorsque l’hygrométrie relative est supérieure à 70 %. En conditions extrêmes (journées très chaudes et très sèches), traiter au moment où l’humidité relative est la plus favorable à l’absorption de Roundup® INNOV.
- Ne pas traiter sur plantes gelées.
- Traiter entre 12 et 25°C.
- Traiter sur des mauvaises herbes bien vertes, saines, propres, non couvertes de rosée et en végétation active.
- Traiter par temps calme, vent inférieur à 3 beaufort (19 km/h). Eviter la formation d’embruns et la dérive des produits.
- Ne pas traiter en cas de pluie imminente, 1 heure sans pluie suffit pour obtenir une efficacité satisfaisante. Roundup® INNOV maintient une efficacité renforcée même en conditions difficiles et ce dès 50 % d’hygrométrie et de 1°C jusqu’à 30°C.
• Le volume et la qualité de la bouillie
Volume de bouillie
Utiliser de préférence un volume d’eau de 100 à 300 L/ha. Ne pas dépasser 400 L/ha (risque de ruissellement).
 
Préparation de la bouillie
- Remplir la cuve d’eau aux 2/3 et mettre en marche l’agitation.
- Verser Roundup® INNOV.
- Compléter le volume d’eau.
En cas de mélange avec un herbicide racinaire, verser d’abord le produit racinaire et ajouter ensuite Roundup ® INNOV.
Roundup® INNOV est prêt à l’emploi : ne pas ajouter d’adjuvant extemporané.
 
Le conseil : Bonne Pratique d'Utilisation
Respecter la réglementation en vigueur pour les mélanges de produits phytosanitaires.
 
Dureté de l’eau
L’eau utilisée pour la préparation de la bouillie est caractérisée par sa dureté : c’est la quantité de cations Ca2+ et Mg2+ qu’elle contient. Elle s’exprime en ppm de Ca2+ (partie par million, 1 ppm = 1 mg/L). Cette caractéristique est indépendante du pH. Une eau dure (audessus de 200 ppm de Ca2+) est rare. La dureté de l’eau de consommation du réseau national est règlementairement inférieure à cette valeur.
Les eaux trop chargées en Ca2+ et Mg2+ peuvent réduire l’efficacité du glyphosate lorsque le volume de bouillie est important et la dose faible (exemple : 1 L de glyphosate dans 300 L d’eau chargée à 300 ppm de Ca2+). Une partie des cations se lie au glyphosate et il se forme un complexe solide qui précipite.
Roundup® INNOV se comporte particulièrement bien en présence d’eau assez dure (200 ppm de Ca2+). Cependant, pour maintenir une efficacité herbicide optimale, il est conseillé de rajouter du sulfate d’ammonium qui inhibe l’action des cations Ca2+ et Mg2+. Monsanto vous recommande d’utiliser ACTIMUM®. Pour les doses, se reférer à la notice d’ACTIMUM®. 
 
pH de la bouillie
Roundup® INNOV a pour effet d’acidifier et de tamponner l’eau à un pH = 4.5, optimum pour l’efficacité du glyphosate. Il est fortement déconseillé de rajouter de l’acide ou tout autre produit qui réduirait l’efficacité et présenterait des risques pour l’utilisateur et le matériel.
• La pulvérisation, les buses
Une pulvérisation de qualité nécessite une bonne répartition du Roundup® INNOV : 20 à 80 gouttes au cm2 et une taille de goutte comprise entre 100 et 500 microns.
Vérifier l’état du pulvérisateur et son réglage : fuites, niveau de pression, types de buses et débit. Des buses usagées peuvent entraîner des surdosages de plus de 20 % et une mauvaise répartition. L’utilisation de buses à réduction de dérive limite la formation d’embruns ; nous recommandons tout particulièrement l’utilisation de buses à injection d’air qui n’altèrent pas l’efficacité de Roundup® INNOV.

3. Respecter l’environnement

Respecter les Bonnes Pratiques d’Utilisation

• Avant le traitement
- Ne pas traiter en cas de pluie imminente, ni de vent supérieur à 3 beaufort (19 km/h).
- Vérifier l’état du pulvérisateur et réaliser le réglage du matériel.
- Employer les moyens efficaces de limitation de la dérive (buses à limitation de dérives et/ou adjuvants).
- Raisonner la dose de traitement en fonction des mauvaises herbes. Ne pas sous-doser pour limiter le risque d’apparition d’adventices résistantes. Ne pas sur-doser pour limiter la diffusion du produit dans l’environnement.
- Ne pas préparer la bouillie à proximité d’un point d’eau. Choisir une aire de remplissage avec, si possible, un système de rétention.
- Veiller à protéger le réseau d’alimentation en eau lors du remplissage de la cuve.
- Eviter les phénomènes de débordement.
- Rincer 3 fois les emballages vides, en versant les eaux de rinçage du bidon dans la cuve du pulvérisateur.
• Après le traitement
- S’il reste un fond de cuve, le diluer avec un volume d’eau égal à 5 fois le volume du fond de cuve et le pulvériser sur la parcelle traitée à une vitesse supérieure afin de ne pas sur-doser.
- Vidange du fond de la cuve : diluer sur la parcelle si la concentration en substance active a bien été divisée par 100 par rapport à la concentration de la bouillie initiale.